FR - NL

... Présentation de l'Ardic
... Contacts
... Conseil d'Administration
... Statuts
... Historique


 RECHERCHE >>>

Cahier général des charges bâtiment >>>

Enfin là...
Cahier général des charges voirie. >>>

Ardic impliquée dans le suivi ...
Décret Impétrants >>>

Dernières nouvelles...

Plan Stratégique Communal >>>

L'ARDIC participe...


A.S.B.L. ARDIC
C/O Guy CHARLIER
Bois d'Airemont 18
6032-MONT-SUR-MARCHIENNE

secretariat@ardic.be

Présentation

L’ARDIC a été fondée le 23 mars 1977 par une douzaine d’Ingénieurs Directeurs Communaux de BRUXELLES et de WALLONIE. Cette association s’adresse à tout le personnel technique dirigeant des Villes et Communes du sud de la Belgique, à savoir la région de Bruxelles Capitale et la Région Wallonne.

La formation des membres est diverse et n’est pas limitée à celle de l’Ingénieur. Architectes, Urbanistes, Géomètres, Ecoconseillers, Gradués en Construction, en Techniques du Bâtiment et en Horticulture, Dessinateurs, Informaticiens …, sont également membres, pour autant qu’ils oeuvrent au sein des services techniques d’administrations locales. Le nombre de membres est d’environ deux cents depuis le début des années 80.

L’objet de l’association est " la défense et la promotion des intérêts professionnels de ses membres au sens le plus large du terme ". Loin de s’en tenir à une vision corporatiste, l’association se veut ouverte à d’autres acteurs de la vie publique. Elle vise à créer des liens et de l’entraide entre les techniciens communaux souvent isolés dans leur administration. Par l’échange d’informations et de documents, elle permet de mettre au service de tous ses membres, les compétences et expériences de chacun.

L’ARDIC, afin de répondre à ses objectifs, dispose d’un Conseil d’Administration de douze membres qui se réunit quatre à cinq fois par an. L’Assemblée Générale annuelle permet d’informer les membres de l’avancement des travaux du Conseil d’Administration et d’entériner les décisions importantes pour la vie de l’association. L’ARDIC participe à des groupes de travail relatifs à l’élaboration de nouvelles législations, envoie des intervenants dans des séminaires et congrès et assure des formations à la demande d’organismes régionaux. Une section bruxelloise se réunit trimestriellement pour aborder des sujets propres aux communes de la capitale.

L’association fait partie de la FIIM (IFME), Fédération Internationale des Ingénieurs Municipaux. Cette fédération internationale regroupe, depuis 1960, les associations d’Ingénieurs Municipaux du monde entier. La FIIM organise un congrès mondial tous les trois ans, favorise l’échange d’informations et de revues techniques propres aux villes et communes, stimule et facilite l’échange de visites, distribue un bulletin trimestriel et dispose d’un site web d’information et de dialogue : http://www.ifme.info/  

Afin d’atteindre ses objectifs, l’ARDIC organise des journées d’études deux fois par an. Ces journées sont animées par des intervenants extérieurs spécialisés en la matière et qui disposent d’une expérience sérieuse. La deuxième partie de la journée est généralement consacrée à une descente sur le terrain afin d’illustrer de manière concrète les propos des orateurs.

Ces journées sont aussi l’occasion de rencontres informelles et d’échanges entre les membres. L’objet de ces journées d’études est très varié et couvre toutes les préoccupations des techniciens communaux.

A titre d’exemple, voici quelques sujets abordés : planification urbaine, rénovation urbaine et conservation du patrimoine, éclairage public, aménagement des espaces publics extérieurs, utilisation rationnelle de l’énergie, gestion de la circulation et du stationnement, aménagement et entretien de la voirie, responsabilité du technicien communal, problématique de la sécurité et de l’hygiène sur les lieux de travail et les chantiers en particulier, égouttage et épuration des eaux, gestion des espaces verts, prévention des incendies, organisation des services techniques communaux, informatisation de services techniques, physique du bâtiment … Plus de quarante journées regroupant une centaine de participants, chaque fois, ont ainsi été organisées en 25 ans.

Afin d’ouvrir ses membres à des réalisations à l’étranger, et de permettre de rencontrer des confrères étrangers, l’ARDIC organise aussi des voyages d’étude.

LILLE a été l’occasion de découvrir le fonctionnement d’une communauté urbaine, l’urbanisation d’une immense friche urbaine, la réaffectation d’immeubles industriels abandonnés en pôles de développement de technologies avancées, les chantiers du métro, le développement du réseau de trams …

A LONDRES, ce sont les DOCKLANDS qui ont fait l’objet du voyage : projet de développement urbain fulgurant dans un site abandonné avec toutes les problématiques liées à ce genre de réalisation. Une attention toute particulière avait été accordée au relèvement des eaux usées, par une nouvelle centrale de pompage remplaçant un ouvrage d’archéologie industrielle du 19ème siècle.

BERLIN a permis d’approcher le développement urbain par le biais de grands promoteurs, d’importants quartiers du centre étant entièrement aux mains de firmes privées. Les réalisations d’architectures, de réputation mondiale, ont aussi retenu l’attention. La visite de quartiers résidentiels périphériques a permis de se rendre compte de l’influence du régime en place sur l’urbanisation, l’architecture et la conception de la mobilité.

Enfin ROME a été l’occasion de se pencher sur des problèmes épineux de développement, decirculation, d’environnement et de propreté publique d’une grande capitale au passé historique prodigieux. Les fouilles archéologiques en cours et des réalisations récentes de prestige ont particulièrement retenu l'attention des participants.

Copyright 2006 © ARDIC asbl. All Rights Reserved. Do not duplicate or redistribute in any form.
Designed by Comase Info